Au fil des miles, au port de Reykjavik

IMG_2368

Mardi matin :

Point avec le routeur météo : pas bon ;-(

Grosse dégradation au Cap Farewell, avec du vent qui éparpille les glaçons, obligé de faire un détour d’où problème d’autonomie potentiel .. Je referai le point ce soir, mais ca sent le roussi …

J’appelle la société qui livre l’essence à quai pour faire le plein : au moins je ne vais pas galérer ! Après environ 1h30 d’attente, pendant laquelle j’en ai profité pour visiter le Harpa – superbe, un gros camion conduit par une ukrainienne arrive. L’angoisse se lit sur son visage : est-ce que le pistolet maousse costaud qu’elle me présente va rentrer dans mon nable de réservoir ?? Oui, de justesse ! Ouf. Par contre attention, ce n’est pas un pistolet automatique qui s’arrête quand c’est plein : ça déborde ! J’y vais molo car je sens que si j’appuie à fond ça doit débiter 10 litres à la seconde ! Après un bon quart d’heure, les 2 réservoirs sont archi pleins : 1009 litres à 1,50€ .. je vous laisse faire le calcul : sympas non !!

Puis Philippe, mon guide local, se met à ma disposition pour aller faire quelques courses indispensables avant cette nouvelle et complexe étape : sympa non !!

Le soir je refais un point météo : toujours pas bon. Le problème est que je pourrai bien partir de Reykjavik car les conditions sont correctes, mais ce n’est pas le cas 48h plus tard à l’arrivée à Qaqortoq … Je décide de ne pas partir mercredi matin comme initialement prévu. Je ferai le point pour savoir si il y a une autre fenêtre favorable dans les jours proches …

J’en profite pour inviter Rakel et Philippe à manger un « Fish & Chips » … c’est la moindre des choses : sympa non !!

IMG_2359

Mercredi matin :

Dernier point météo. Pas de fenêtre favorable dans les jours proches. Au mieux, je pourrai éventuellement partir dimanche … mais avec des incertitudes quand même car on est à + d’une semaine de prévision !

Je décide donc de temporiser. Je vais garer le bateau correctement dans la marina après avoir vu le chef. Je vais acheter une prise de quai, une rallonge et un chargeur pour laisser les batteries en charge (surtout à cause de la pompe de cale) : 20 mn à pied pour aller chez Byko (le Casto local). Je demande un chargeur au vendeur. Il me propose un poste à souder. Je lui demande une prise de quai (bleue). Il me propose une multi-prise. Sympa non !! Je m’adresse à un autre vendeur : je récupère tout ce que je voulais. Sympa non !!

Retour au bateau, amarrage double, rangement et branchement : tout est nickel.

La douane m’a laissé un petit mot sur le bateau : je dois les appeler. Je m’exécute. 10 minutes plus tard, 2 beaux douaniers Islandais arrivent et rigolent bien en voyant le bateau … car petit ou gros c’est la même procédure d’arrivée : résultat on a rempli 7 formulaires ! Liste des marchandises/animaux à bord, liste des passagers, origine, destination, dimension et tonnage, tonnes de fuel à bord … sympa non !!

La journée est passée vite ! J’achète mon billet WOW (c’est le nom de la compagnie low cost Islandaise) pour le lendemain matin : 105€ le billet pour Paris, sympa non !! J’ai pour plus cher de billet de train pour aller à Bordeaux … va comprendre …

Re-dîner chez Rakel et Philippe : super sympa non !!

Et en plus ils me prêtent un studio en plein centre à pied pour passer ma dernière et courte nuit, car lever à 3h00 pour choper le vol de 6h00 pour Paris : re-super sympa non !!

Là je suis dans l’avion en train d’écrire ces lignes. Mais je vais m’assoupir bientôt car la nuit a été (très) courte.

IMG_2354

Pays superbe, accueil superbe, paysages superbes, bouffe superbe, Islandaises superbes : n’hésitez pas à visiter l’Islande, vous ne serez pas déçus !!!

Tous les partenaires

3 réflexions sur « Au fil des miles, au port de Reykjavik »

  1. Ping : Au fil des miles, Torshavn – > Reykjavik | BNYS Bordeaux -> New-York en Solitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.