Au fil des miles, Torshavn – > Reykjavik

IMG_2317
Torshavn – Reykjavik

Après plusieurs contacts avec mon routeur, je décide de partir de Tórshavn dimanche soir, car les conditions vont s’améliorer pour mon arrivée en Islande. Youpii

Sur ce, je décide de me faire un bon gueulet.. un bon repas avant de décoller. Sauf que dimanche soir à Tórshavn .. ben c’est mort ! J’avais repéré un resto genre Steak House près de l’embarcadère des ferries. Je décide d’y aller. Chouette, il est ouvert. A l’intérieur, 40 places assises, 3 clients en train de manger. Sauf que la gentille demoiselle me dit que tout est réservé … bizarre. Je me rabats sur le dernier endroit ouvert, un fast food hamburger à côté. Je commande. J’attends. Je suis servi. Pas mauvais ! Heureusement. Par acquis de conscience je retourne (environ 3/4h plus tard) au resto où je m’étais fait jeté : toujours que 3 clients … J’ai vraiment l’impression que c’est à la gueule du client dans ce pays de me… Franchement je ne m’attendais pas à un tel accueil suspicieux voire désagréable.

Je retourne au bateau. Je m’équipe sérieux, surtout que je pars juste avant la nuit = combinaison de survie pour la première fois. Au départ .. on a beaucoup trop chaud ! Ca fait un peu sauna là-dedans ! Mais à la longue, cela s’avérera très utile et confortable (chaud).

Je lève l’ancre. Enfin je défais mes amarres. Tout le monde me regarde toujours de manière suspecte .. content de partir de cet endroit.

La sortie des iles est compliquée : il y a beaucoup de courants dans tous les sens, un peu comme au raz de Sein : on est bousculé ! et les vagues sont encore dans tous les sens aussi. Difficile de tenir une bonne vitesse ..

Environ 2 heures après le départ, je récupère les conditions prévues, c’est-à-dire une houle de ¾ arrière, pas trop grosse. C’est plus confortable ! D’autant que les fonds augmentent .. jusqu’à 1600m ! Ce qui fait que la nav est à peu près tranquille. Même pas de bateaux de pêche !

IMG_9368

Dans la matinée, je croise un navire, très gros, gris, sans AIS : en fait c’est un gros bateau militaire. On se croise pas très loin. La vue de profil ne fait aucun doute ! Et en plus il laisse une trace radar très faible : ils sont forts !

Environ 1 h avant de passer devant les Iles Westmann, les gardes cotes Islandais m’appellent à la radio : ils veulent savoir d’où je viens, ou je vais, et mon N° de passeport. Je m’exécute !

Au départ je voulais faire un détour par les iles Westmann juste pour filmer l’entrée, entre 2 falaises, comme dans les films … mais je n’ai pas le courage. Je n’ai qu’une envie : arriver.

D’ailleurs, juste après les iles, la mer devient plate .. comme jamais je ne l’ai eue jusqu’à présent : gazzzzzzz ! Il reste 3h30 jusqu’à Reykjavik : j’ai du faire plus de 2 heures à 27 nds, avec des pointes à 30 nds !

Lundi soir :

Arrivée au port : je vais au fond à droite : que des bateaux de pêche, ca ne doit pas être là. En fait la marina est à l’entrée à gauche je ne l’avais pas vue. Il faut dire qu’il doit y avoir moins de 20 voiliers : c’est petit comme marina !

J’avance vers le quai et j’entends : « vas-y c’est bon là » . Pas mal comme accueil ! En fait, Philippe (c’est son prénom), lui-même navigateur à voile partout dans le monde, avait découvert le projet sur internet, s’était connecté sur le site, avait vu le parcours en temps réel et savait forcément que j’arrivais bientôt, donc il est venu m’accueillir : sympa non !!

A peine arrivé et débarqué (j’en ai oublié les clefs sur le bateau toute la nuit) Philippe et sa compagne Islandaise Rakel et leurs 2 chiens me proposent de m’héberger : sympa non !!

En fait, comme il y a un hôtel juste devant la marina et que j’ai tout un bordel à transporter (on enlève pas une combinaison de survie comme ça ..) ils m’aident à porter mes affaires jusqu’à l’hôtel pour voir s’il reste une chambre : sympa non !!

A l’hôtel, sans rire, le gars à l’accueil est français : sympa non !!

Et coup de bol, il ne reste plus qu’une seule chambre avec vue sur la marina : sympa non !!

Du coup je m’installe, douche chaude, connexion internet pour rapatrier les photos et vidéos … etc …

Puis dîner chez Rakel et Philippe, dans leur charmante petite maison en plein cœur de Reykjavik, pas loin de l’hôtel à pied, à 2 pas de LA rue principale de la ville : super sympa non !!

IMG_9397

La suite ici Le blog au port de Reykjavik

Tous les partenaires

 

1 réflexion sur « Au fil des miles, Torshavn – > Reykjavik »

  1. Ping : Etape 5, Torshavn -> Reykjavik | BNYS Bordeaux -> New-York en Solitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.